Histoires à lire avec mon papa – Collectif, éd. Fleurus – 2010

téléchargement.jpgHistoires à lire avec mon papa, c’est une sélection de 5 histoires courtes et tendre à lire avec son papa avant de s’endormir… (Mais aussi avec sa maman !). Chaque petite histoire tient sur 4 pages, suffisant pour les petits. De jolies illustrations aux couleurs douces qui plaisent aux enfants, tant filles que garçon, même si les personnages principaux de ces histoires, à savoir, sont des petits garçons. 

 

Au sommaire : 

Le secret de Toinou et papa, de Florence Vandermarlière illustrée par Céline Chevrel

Monsieur Doudou reste à la maison, d’Alexia Romatif illustrée par Isabelle Borne

Le grand spectacle de petites chenilles, de Charlotte Grossetête illustrée par Céline Chevrel

La cabane de Papi Jules, Histoire de Karine-Marie Amiot, illustrée par Ursula Bucher

Le doudou de petit Louis, de Karine-Marie Amiot, illustrée par Céline Chevrel

Sans titre.png

À partir de 3 ans – 32 pages

 

Publicités

CP ça veut dire quoi ?, Edouard Manceau, éd. Milan – 2015

Cp ça veut dire quoiClasse de Pingouins ? Casquette de Pingouin ? Caisse de Pélicans ? Couette en Patchwork ? Cœur qui Palpite ? Calculs de Patates ? Chaussons de Poussin ? Crotte de Pou ? Clarinette Pipelette ? Cachalot qui pleure ? Chanteur Parti ? Coin de la Page ? Concerto pour pinsons ? Camembert au Pissenlit ?

Mais que veut bien dire CP ?

Chez les pingouins, ces deux petites lettres veulent bien dire quelque-chose. Pas Carré Poilu ni Citron Papillon, mais bien Cours Préparatoire, là où « ils apprennent à lire et à écrire tous les mots qui commencent par C, et par P et toutes les lettres de l’alphabet, de A jusqu’à Z… ».

À partir de 5 ans – 80 pages

La chasse au loup, Sally Grindley / Peter Utton, éd. Pastel / L’école des Loisirs – 2015

La chasse au lou^pLe grand méchant loup rôde, il faut aider les petits cochons à le retrouver ! Mais attention, il peut se cacher n’importe où dans les pages ! Soulevez doucement les volets pour le découvrir. Encore une chose : prenez garde aussi à son apparence : il n’est pas toujours ce qu’il semble être !

Un album interactif amusant où le narrateur s’adresse directement au lecteur, ce qui le plonge directement dans le jeu de la course au loup. Autre point : les petites souris en bas de pages qui s’amusent à faire de petits commentaires à chaque page.

À partir de 5 ans – 32 pages

La chambre de la fille, Perceval Barrier / Matthieu Sylvander, édition. L’école des Loisirs – 2015

Monsieur et Madame Souris s’aiment, ils vont se marier et veulent deux enfants : un garçon et une fille.

La cigogne leur apporte un jour leur premier bébé souriceau : un garçon. Il s’appellera Antoine. Quelques temps plus tard, la cigogne revient. Ça sera une fille et elle s’appellera Babette. Sauf que la cigogne emmène dans son petit paquet un autre garçon ! Ce n’est pas grave, dit Madame Souris, il s’appellera Babet et la fille, ça sera Célia.

Oui mais entre-temps, il y eut d’abord Déboroh, Elso, Fiono, Giulio, Hannoh, Irino, Jessico, Karin, Luarin, Marin…

La chambre de la fille 2.jpgQuand la cigogne vient déposer un paquet pour la vingt-cinquième fois, Madame Souris s’énerve et peste : elle les aime tous ses garçons, elle les adore, mais elle voudrait une fille !

Rendant alors visite au chef du centre de fabrication des bébés, elle apprend que les messieurs ont tous de minuscules tâches de couleur dans les oreilles : rose pour les filles, bleue pour les garçons. Et il se trouve que monsieur Souris, au grand damne de madame Souris, ne possède qu’une tâche bleue…

Heureusement ! Les (25) souriceaux ont un plan !

À partir de 4 ans – 36 pages

Alors, ça roule ? Julien Béziat, édition. Pastel – 2015

Alors ça rouleBob la grenouille verte bricole… un truc-bidule à roulettes ! Il monte dessus et découvre les joies de la glisse quand il croise Papa Crap, de retour du marché, ses deux têtards sous le bras.

Bob arrange son truc-bidule à roulettes et le donne à Papa Crap, cela lui sera bien utile !

Bon. Bob doit à présent retourner s’en fabriquer un…

Chose faite, le voilà reparti sur ses quatre roues, quand, sur le chemin, il rencontre Mamie Zou, qui est bien fatiguée…Pas de problème, Bob s’en bricolera un nouveau !

Et c’est alors que, roulant joyeusement sur son nouveau truc-bidule à roulettes, il rencontre Blue la grenouille… Décidément ! Une fois de plus, Bob se retrouve sans truc-bidule à roulettes.

Et voilà que, derrière lui, le crocodile guette… Gloups ! Qui lui viendra en aide ?

 Alors ça roule2Alors ça roule3

À partir de 3 ans – 34 pages

Les jardins Divari, Caroline Hurtut / Loren Bes, éd. d’Orbestier, coll. « Rêves Bleus » – 2015

Dans le jardin de monsieur Divari « les grosses caisses s’arrondissaient, de nouvelles clarinettes étaient apparues et les flûtes traversières croissaient à vue d’œil ; le verger voyait de nouveaux violons s’épanouir chaque jour et les plates-bandes étaient pleines de petits piccolos ».

Un jardin mélodieux, virtuose, emplit de douces musiques et surtout de poésie. Poésie des illustrations, poésie des couleurs, poésie des mots… Un véritable univers enchanteur s’ouvre sous nos yeux. Un lieu serein où règne perfection et sonorités mélodieuses. Mais monsieur Divari est âgé et il est grand temps pour lui de trouver qui saura lui succéder.

« Des postulants de tous horizons commencèrent à se presser devant les grilles de fer forgé plusieurs jours avant la date prévue ».

Le Signor Pizzicato, jeune chef d’orchestre, Frau Herz, cantatrice, Mister Manynotes, compositeur… Non, décidément, aucun ne semble égal à la merveille qu’incarne ce jardin… jusqu’à l’arrivée d’un dernier postulant, Ludwig, un jeune homme qui « avait un regard doux, plein d’une sagesse étonnante pour un garçon de son âge ».

Ce jeune Ludwig a le don de goûter aux douces notes, de caresser et sentir les instruments avec une délicatesse et un intérêt tels qu’il saura être digne de ce lieu, monsieur Divari en est certain, car « Ludwig, sourd depuis sa naissance, saurait mieux que quiconque écouter la musique de ses instruments avec le cœur ».

Les couleurs douces de l’aquarelle viennent ici donner le ton à une quadrichromie au parfum harmonieux. La beauté poétique des mots et l’éclat des illustrations nous bercent dans cet imaginaire fleuri d’instruments. Un régal dont on ne saurait se lasser !

À partir de 5 ans – 36 pages

 

Camille est timide, Baum / Dedieu, éd. Seuil Jeunesse – 2015

Aujourd’hui est le jour préféré de Camille : c’est le jour de la photo de classe. Camille n’a qu’un rêve, celui d’être au milieu du rang et tenir l’ardoise !

Mais cette année encore, Camille ne tiendra pas l’ardoise. Tout comme elle n’est jamais punie à l’école, n’est ni gendarme ni voleur dans la cour de récréation… Toujours effacée, transparente, Camille passe inaperçue où qu’elle soit. Même le son de sa petite voix est comme emporté par le vent. Camille est triste, Camille est seule. Et si elle n’était personne ? Elle pourrait s’enfuir, disparaître…

Camille est timide.jpgMais contrairement à ce que croit Camille, ses petits camarades de classe voient bien qu’elle n’est pas là, qu’elle est partie…

Et quand ils l’a retrouvent, Camille, de joie, retrouve ses couleurs, retrouve le son de sa petite voix ! Et c’est la joie ! Main dans la main, les voilà de retour en farandole à l’école : et c’est parti pour une photo de classe avec Camille, qui cette fois-ci, tiendra l’ardoise bien entendu !

Un coup de cœur pour les illustrations et le texte qui communiquent le malaise et la timidité de Camille avec justesse et émotion. Des couleurs tendres et profondes à la fois, avec un léger mélange de sépia propre à Dedieu. Le thème de la confiance en soi est ici abordé de manière juste : notons que Camille est en fait un caméléon, personnage idéal pour se fondre dans le décor et illustrer la timidité.

À partir de 5 ans – 32 pages